Première pierre à l’édifice

Thanatorma, le webdocu qui m'a donné l'envie de commencer ce mémoire

Thanatorma, le webdocu qui m'a donné l'envie de commencer ce mémoire

Le blog du festival des 4 écrans, que nous avons réalisé, en direct, avec ma classe du celsa, a été ma première expérience concrète de journalisme web. Sur place, nous avons mis en ligne des dizaines d’articles liés au déroulement du festival, du 14 au 16 novembre.

En parcourant le blog, un article de Mounir, sur Alexandre Brachet, membre du jury, et responsable du site upian.com, m’a fait découvrir Gaza-Sderot, une série documentaire diffusée sur internet, qui, comme le dit si bien Mounir, « redéfinit les codes de la narration ». Si la formule est un peu pompeuse – désolé Mounir – c’est vrai que j’ai été impressionné. Deux vidéos, présentées sur un même écran, se font face et dialoguent. L’une raconte la journée d’un Palestinien dans la bande de gaza, l’autre celle d’un Israélien.

Intrigué, j’ai exploré le site d’Alexandre Brachet. Sur la page d’accueil, quelques « webdocumentaires », dont Thanatorama, un diaporama animé de grande qualité. Très étrange.  Les photos et la vidéo illustrent le récit, bien écrit, de ce qui advient après la mort. On peut choisir son propre scénario : crémation ou enterrement ? Quel bois pour mon cercueil ? Laisser vous guider par vous-même : le documentaire.

Notre travail lors du festival était chapeauté par notre prof de presse web : Judith Rueff. Cette ancienne journaliste de Libération a lancé récemment une agence de reportage nommée ligne4, du nom de sa ligne de métro. Le concept est intéressant : vendre des documentaires format web aux médias. Sur le site, les projets réalisés et diffusés sont visionables. Je conseille Les oubliés du pipeline, un diaporama avec les photos et la voix du photographe Grégoire Eloy, qui a vadrouillé entre le Caucase et la Turquie, le long du pipeline qui transporte l’or noir de la mer Caspienne à la Méditterranée. Étonnant contraste entre la pauvreté de ces gens et les millions de dollars qui s’écoulent sous leurs pieds.

Avant de conclure cet après-midi devant mon ordinateur par la création de ce blog, j’ai fait un tour sur le site de kourtrajmé où l’on peut aussi voir quelques documentaires intéressants, même s’ils ne sont pas révolutionnaires au niveau du format.

Pas de quoi nourrir mon idée de mémoire sur les webdocumentaires. Reste à trouver l’ angle !


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :