La cité des mortes : Ciudad Juarez

ciudad-juarezC’est certainement l’un des premiers webdocumentaires.  Conçu pour compléter un livre-enquête sur cette ville mexicaine où de nombreuses femmes ont été retrouvées violées et assassinées, il a été mis en ligne en 2005 par Upian. Après l’excellent Thanatorama (réalisé en 2007), je découvre donc son ancêtre. On mesure ainsi le chemin parcouru. Car sans avoir lu le livre, ni le long préambule, il est bien difficile de s’y retrouver ! Ni fin ni début, mais quatre catégories : « Video, Photo, Radio, et Cartographie ». Bref, pas vraiment de fil directeur ni de progression temporelle. Il faut donc fournir un effort considérable pour se plonger dans le docu. L’interface aussi n’est pas très instinctive. J’ai mis du temps à comprendre comment la radio marchait….

Le spectateur est souvent perdu car pas assez informé. Par exemple, la vidéo sur les « bus de la mondialisation » n’est accompagnée d’aucune sorte d’éclairage. On voit simplement des bus rouler… D’autres vidéos, n’en sont pas : ce sont des diaporamas constitués des même images que l’on retrouve dans la rubrique photo. Rubrique mal faite par ailleurs, dans sa présentation des clichés. On trouve aussi quelques fautes d’orthographes…

Mieux vaut considérer ce webdocu comme un pionner qui ne se suffit pas à lui-même. Il faut lire le livre d’abord. Chose que je n’ai pas faite.

Publicités

Une Réponse to “La cité des mortes : Ciudad Juarez”

  1. Les webdocus “bonus” « Says:

    […] La cité des mortes, déjà évoquée dans un précédent post. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :